Blog

mordiller levres

Comment arrêter de se mordiller les lèvres à cause de l’anxiété ?

mordiller levres
De nombreuses personnes se mordillent les lèvres lorsqu’elles sont submergées par des sentiments désagréables. Pour certaines personnes, se mordiller les lèvres peut devenir une habitude qui a un impact sur leur vie quotidienne. Les personnes ayant développé ce comportement compulsif peuvent présenter des plaies douloureuses et des rougeurs au niveau des lèvres. Se mordiller les lèvres peut se transformer en trouble obsessionnel compulsif (TOC) qui fait référence à tout comportement répétitif autogéré qui endommage une ou plusieurs parties du corps comme la peau, les cheveux, les ongles, etc. La personne qui en souffre peut ne pas prendre conscience de son trouble jusqu’à ce qu’il devienne un réel problème au quotidien. Heureusement, il existe des moyens efficaces de vaincre cette habitude. Lisez cet article pour en savoir plus sur les causes et les options de traitement de ce comportement.

Pourquoi on se mordille les lèvres ?

Il nous arrive tous parfois de nous mordre les lèvres, la langue ou l’intérieur de la joue par erreur, en parlant ou en mâchant la nourriture. Mais dans certains cas, la cause peut être psychologique. Certaines personnes ont tendance à se mordiller les lèvres en réaction à un état émotionnel, comme le stress, la peur ou l’anxiété.

Le TOC est un mécanisme d’adaptation dans les situations où une personne se sent mal à l’aise ou anxieuse. Les personnes en proie à ce type de troubles trouvent un certain soulagement trompeur et éphémère face aux émotions douloureuses qui peuvent les envahir.

Peu d’études se sont penchées sur ce trouble comme c’est le cas pour les TOP les plus courantes, à savoir la trichotillomanie, l’excoriation et l’onychophagie.

Il se peut qu’il y ait un chevauchement entre les différents types de troubles obsessionnels compulsifs, y compris le fait de se mordiller les lèvres.

Des recherches menées à partir de 2014 suggèrent que le simple fait de penser à ces habitudes peut inciter une personne à agir en conséquence, de sorte que le simple fait de penser à se mordiller les lèvres peut inciter une personne à passer à l’action.

Les troubles obsessionnels compulsifs s’installent au début de la puberté, entre 11 et 14 ans. La recherche suggère que ceux qui ont des parents en proie aux TOC sont plus susceptibles d’en développer un eux-mêmes.

Se mordiller les lèvres : les symptômes

Ce TOC passe souvent inaperçu. Il se peut ainsi que la personne concernée ne remarque le problème que lorsque des dommages sur les lèvres seront constatés. Se mordiller les lèvres peut entraîner certaines complications telles que :

  • Plaies douloureuses sur les lèvres ;
  • Inflammation ou gonflement des lèvres ;
  • Rougeur des lèvres.

Quel traitement pour ce comportement compulsif ?

Le traitement dépend généralement de la cause. Il est possible de traiter les causes physiques telles que les problèmes dentaires en résolvant le problème sous-jacent. Lorsque le mordillage des lèvres a une cause psychologique, de nombreuses personnes bénéficient de conseils ou de thérapies comportementales.

Les traitements pour les morsures de lèvres comme un trouble répétitif du comportement centrés sur le corps incluent :

Thérapie cognitivo-comportementale (TCC)

Les personnes atteintes de troubles répétitifs du comportement centrés sur le corps ou de tics peuvent bénéficier d’une thérapie cognitivo-comportementale (TCC).

La TCC est une approche étape par étape qui se concentre sur le changement de comportements spécifiques en identifiant leurs causes.

Il enseigne également des compétences qui aident une personne à changer son comportement et ses pensées à l’avenir.

Technique d’inversion d’habitude

La technique d’inversion d’habitude est l’un des types de TCC. Elle est particulièrement efficace pour le traitement des TOC et des tics.

L’hormonothérapie substitutive comporte trois étapes clés, à savoir :

  • sensibiliser les personnes pour qu’elles prennent conscience de leur trouble ;
  • créer une réaction rivale qu’une personne peut pratiquer pour se détourner de l’envie de se mordiller les lèvres ;
  • offrir un soutien social, qui peut se révéler essentiel pour aider la personne en proie aux TOC à surmonter son problème.

Thérapie comportementale dialectique (TCD)

La TCD est une autre option pour traiter les TOC, y compris le fait de se mordiller les lèvres. Les personnes atteintes de TOC ont souvent besoin d’aide pour équilibrer leurs émotions. Cette thérapie peut notamment être utile pour traiter les causes des TOC.

Les quatre aspects de la TCD sont les suivants :

  • pleine conscience ;
  • efficacité interpersonnelle ;
  • régulation des émotions ;
  • tolérance à la détresse.

Parmi les thérapies comportementales qui peuvent soulager les TOC, citons la thérapie d’acceptation et d’engagement.

À retenir

Il est essentiel de comprendre la cause sous-jacente qui pousse la personne à se mordiller les lèvres pour créer un plan de traitement approprié. Si le fait de vous mordiller les lèvres entraîne une détérioration de votre qualité de vie, un psychologue sera en mesure de recommander le traitement le plus approprié.

L’hypnose peut également constituer une option à envisager sérieusement. En effet, un hypnothérapeute peut vous aider, à travers les suggestions et autres techniques, à mettre un terme à votre trouble et retrouver un beau sourire. N’hésitez pas à nous appeler pour vous mettre en contact avec l’hypnothérapeute qui vous convient. Si vous préférer que l’on vous contacte, vous n’avez qu’à remplir le formulaire de contact mis à votre disposition !

VOTRE PREMIER PAS VERS UN AVENIR MEILLEUR

CONTACTEZ NOUS

Le contact avec le thérapeute de votre choix est facile. Vous pouvez nous appeler par téléphone (0491 - 73 78 93), de lundi à vendredi entre 08h30 et 19h00. Si vous préférez écrire, vous pouvez utiliser le formulaire ci-dessous pour nous envoyer vos coordonnées. Nous vous contacterons dès que possible.

Adresses :

Philippe Defaux

Avenue Maréchal Ney 27
1420 Braine-l’Alleud

Adresses :

Marie-Alice Gohy 

Avenue Saint-Jacques, 4/21
1420 Braine-l’Alleud

Adresses :

Muriel Van Hauwaert

Chaussée Bara, 68A
1420 Braine-l’Alleud

Adresses :

Anne Catherine van Caubergh

Place du Quartier Saint Jacques 17
1420 Braine-l’Alleud

Téléphone

0491 – 73 78 93

Heures:

Lun – Ven 8h30 – 19h00
Sam 9h – 13h


Disclaimer : Le contenu et informations du site Hypnose et Hypnothérapie Braine l’Alleud ont été élaborés avec la plus grande précision. Ce site Web et son contenu sont présentés à titre indicatif et informatif exclusivement et donnent aucune garantie sur les résultats spécifiques. Les résultats d’une hypnothérapie peuvent varier selon plusieurs facteurs et peuvent varier également d’une personne à l’autre.
hypnose braine l’alleud  hypnose braine l’alleud hypnothérapie braine l’alleud hypnothérapeute braine l’alleud . hypnose braine l’alleud hypnose braine l’alleud  hypnothérapie braine l’alleud hypnothérapeute braine l’alleud . hypnose braine l’alleud hypnose braine l’alleud hypnothérapie braine l’alleud hypnothérapeute braine l’alleud.