Blog

burnout

Les Six principales raisons du burnout

burnout
Un épais brouillard d’épuisement vous enveloppe, vous êtes tout le temps épuisé, ennuyé et vous vous sentez malheureux et insatisfait. Chaque cellule de votre corps vous demande d’arrêter de travailler, mais vous vous demandez est-ce le meilleur choix. En fin de compte, vous seul pouvez savoir ce qui est bon pour vous. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le burnout, ou syndrome d’épuisement professionnel, qui est maintenant classé comme diagnostic médical officiel, peut être expliqué par divers facteurs étiopathogéniques. Christina Maslach, psychologue sociale pionnière de la recherche relative au burnout, a défini dès 1982 trois dimensions de ce syndrome : l’épuisement émotionnel, la dépersonnalisation ou le cynisme, et enfin la réduction de l’efficacité. La chercheuse liste, par ailleurs, six facteurs qui peuvent favoriser l’émergence du burnout. Découvrez-les pour parvenir à mieux y remédier !

La surcharge de travail

Lorsque votre charge de travail correspond à vos capacités, vous pouvez accomplir efficacement votre travail, avoir des pauses pour récupérer et trouver du temps pour votre propre développement et votre perfectionnement professionnels. Lorsque vous vous sentez chroniquement surchargé, ces occasions de rétablir l’équilibre n’existent pas.

Pour composer avec le stress lié à votre charge de travail, évaluez votre rendement dans les domaines clés suivants : planifier votre charge de travail, établir l’ordre de priorité de votre travail, déléguer des tâches, apprendre à dire non et ne pas être perfectionniste. Si vous n’avez pas effectué une ou plusieurs de ces actions, essayez de réaliser des progrès dans ces domaines de gestion du temps et voyez ensuite comment vous vous sentez. Pour de nombreuses personnes, en particulier celles qui ont tendance à vouloir plaire aux autres, un effort proactif visant à réduire leur charge de travail peut réduire considérablement leur sentiment d’épuisement professionnel et leur fournir un espace pour se reposer.

Le manque de contrôle

Le sentiment de manquer d’autonomie, d’accès aux ressources et de ne pas avoir son mot à dire dans les décisions qui ont une incidence sur votre vie professionnelle peut avoir un impact sur votre bien-être. Si vous vous sentez incontrôlable, prenez du recul et demandez-vous : “Qu’est-ce qui fait que je me sens ainsi ?” Par exemple, votre employeur vous contacte-t-il à toute heure de la journée et de la nuit et vous donne-t-il l’impression que vous devez toujours être joignable ? Les priorités dans votre milieu de travail changent-elles constamment, de sorte que vous n’arrivez jamais à suivre ? Ou n’avez-vous tout simplement pas assez de visibilité en termes de ressources physiques ou humaines pour accomplir efficacement votre travail ?

Demandez-vous ensuite ce que vous pouvez faire pour changer cette situation. Est-il possible de discuter de la question avec votre employeur pour établir de meilleures limites et ne pas avoir à être tout le temps disponible ? Pourriez-vous convenir que certaines priorités resteront constantes ? Ou pourriez-vous avoir plus de ressources lorsque les besoins sont exprimés ? Une fois que vous aurez considéré ces points, vous pourrez déterminer ce que vous pouvez changer et ce que vous ne pourrez pas changer, afin d’influencer votre environnement.

La récompense insuffisante

Si les primes et les récompenses pour votre travail ne correspondent pas aux efforts et au temps que vous y consacrez, vous aurez probablement l’impression que le jeu n’en vaut pas la chandelle. Dans ces cas, vous devriez vous regarder en face et déterminer exactement ce dont vous auriez besoin pour vous sentir valorisé à votre juste valeur.

Par exemple, vous devez peut-être demander une augmentation ou une promotion. Vous avez peut-être besoin de retours plus positifs et de contacts directs avec votre employeur. Ou peut-être avez-vous besoin de profiter des avantages que vous avez déjà accumulés, par exemple en obtenant une majoration de salaire ou un repos compensateur de remplacement pour les heures supplémentaires effectuées pendant une période particulièrement chargée au bureau. Déterminez quelles sont les motivations qui feraient en sorte que ce que vous faites en vaille la peine pour vous et s’il est possible d’en recevoir davantage dans votre milieu de travail actuel.

Les problèmes de communauté

Avec qui travaillez-vous ou autour de vous ? Dans quelle mesure ces relations sont-elles de soutien et de confiance ? Dans de nombreux cas, vous ne pouvez pas choisir vos collègues et vos clients, mais vous pouvez améliorer la dynamique. Cela pourrait être aussi simple que de prendre le temps de demander aux autres comment se passe leur journée – et d’écouter vraiment. Ou envoyer un courriel à quelqu’un pour lui faire savoir que vous avez apprécié sa présentation. Ou choisir de communiquer quelque chose de difficile d’une manière respectueuse, sans porter de jugement.

Le burnout peut être contagieux, alors pour rehausser votre engagement individuel, vous devez changer le moral du groupe. Si vous avez découvert qu’une fois que vous avez fait tout ce que vous pouviez, les autres ne peuvent pas s’améliorer ou ne veulent pas de meilleures relations, alors vous pouvez envisager un changement d’emploi.

Le manque d’équité

Demandez-vous si vous croyez recevoir un traitement juste et équitable. Par exemple, est-ce qu’on reconnaît la qualité de votre contribution ou est-ce qu’on fait l’éloge d’autres personnes tandis q que votre travail passera inaperçu ? Est-ce que quelqu’un d’autre obtient régulièrement des délais plus longs ou a accès à des ressources supplémentaires alors que vous non ?

Si vous pensez qu’un manque d’équité exacerbe votre épuisement professionnel, parlez-en tout de suite. Parfois, les individus ne sont pas conscients de leurs comportements discriminatoires ou n’agissent pas tant que vous ne leur demandez pas ce que vous voulez. Et si vous trouvez que la réaction semble inéquitable, vous pouvez envisager d’en parler d’une manière polie : « J’ai remarqué que l’équipe d’Anvers a bénéficié d’un délai supplémentaire pour travailler sur leur projet. Pouvez-vous m’aider à comprendre pourquoi ce n’est pas possible pour notre équipe aussi ? »

Les conflits de valeurs

Si vous accordez une grande importance à un point qui importe peu à votre entreprise, votre motivation et votre persévérance au travail peuvent diminuer considérablement. Les idéaux et les motivations ont tendance à être profondément ancrés dans les individus et les organisations. Lorsque vous évaluez cet élément du burnout, vous devez réfléchir attentivement à l’importance de faire correspondre vos valeurs à celles de l’entreprise.

Vérifiez également si les dirigeants de votre entreprise ont changé leurs valeurs. Regardez autour de vous et posez-vous la question : « Comment mon employeur, mon équipe et mon entreprise prennent des décisions et investissent des ressources ? » « Est-ce que je suis satisfait de ces éléments de motivation ? » « Ont-ils l’air ouverts au changement ? » Si vous avez des valeurs fortement ancrées et que celles des personnes influentes dans votre entreprise diffèrent des vôtres, vous devrez peut-être chercher une autre opportunité qui corresponde mieux à vos valeurs.

Conclusion

Le burnout n’est pas une simple question de fatigue. Il s’agit d’un problème à multiples facettes qui exige une solution à multiples facettes également. Réfléchissez bien à ce qui contribue exactement à votre burnout et essayez d’apporter des changements. Si vous constatez qu’en dépit de tous vos efforts, peu de choses ont changé, alors voyez s’il est judicieux de rester ou si c’est le moment de voir ailleurs ! Pour que votre traitement soit couronné de succès, n’hésitez pas à combiner plusieurs solutions. L’hypnose notamment peut vous aider à faire face aux symptômes et aux facteurs de risque qui peuvent exacerber votre situation. Pour obtenir un rendez-vous chez l’hypnothérapeute de votre choix, vous pouvez nous appeler à tout moment ou renseigner le formulaire de contact afin que nous puissions vous contacter dans les plus brefs délais.

VOTRE PREMIER PAS VERS UN AVENIR MEILLEUR

CONTACTEZ NOUS

Le contact avec le thérapeute de votre choix est facile. Vous pouvez nous appeler par téléphone (0491 - 73 78 93), de lundi à vendredi entre 08h30 et 19h00. Si vous préférez écrire, vous pouvez utiliser le formulaire ci-dessous pour nous envoyer vos coordonnées. Nous vous contacterons dès que possible.

Adresses :

Philippe Defaux

Avenue Maréchal Ney 27
1420 Braine-l’Alleud

Adresses :

Marie-Alice Gohy 

Avenue Saint-Jacques, 4/21
1420 Braine-l’Alleud

Adresses :

Muriel Van Hauwaert

Chaussée Bara, 68A
1420 Braine-l’Alleud

Adresses :

Anne Catherine van Caubergh

Place du Quartier Saint Jacques 17
1420 Braine-l’Alleud

Téléphone

0491 – 73 78 93

Heures:

Lun – Ven 8h30 – 19h00
Sam 9h – 13h


Disclaimer : Le contenu et informations du site Hypnose et Hypnothérapie Braine l’Alleud ont été élaborés avec la plus grande précision. Ce site Web et son contenu sont présentés à titre indicatif et informatif exclusivement et donnent aucune garantie sur les résultats spécifiques. Les résultats d’une hypnothérapie peuvent varier selon plusieurs facteurs et peuvent varier également d’une personne à l’autre.
hypnose braine l’alleud  hypnose braine l’alleud hypnothérapie braine l’alleud hypnothérapeute braine l’alleud . hypnose braine l’alleud hypnose braine l’alleud  hypnothérapie braine l’alleud hypnothérapeute braine l’alleud . hypnose braine l’alleud hypnose braine l’alleud hypnothérapie braine l’alleud hypnothérapeute braine l’alleud.